top of page
ostéopathe spécialisée en allaitement
ostéopathe pédiatrique vinassan

Quand consulter un ostéopathe pour votre bébé ?

Le plus tôt est le mieux !

A l'exception de pathologie organique qui nécessite une prise en charge médicale prioritaire, il est conseillé d'amener son enfant le plus tôt possible chez l'ostéopathe.

Le but d'une prise en charge précoce est d'éviter que les déséquilibres ou blocages provoquent des répercussions. Il est beaucoup plus facile de prévenir que de traiter.

Il est donc conseillé de consulter un ostéopathe spécialisé en pédiatrie dès le sortir de la maternité.

Pour la maman ayant accouché (post-partum), il est conseillé d'attendre 2 semaines à 1 mois avant de consulter.

Pour quels raisons emmener votre bébé voir votre ostéopathe ?

Les motifs de consultation pour votre enfant peuvent être nombreux, voici les principaux :

  • Bilan

  • Aplatissement du crâne (plagiocéphalie)

  • TorticolisTête tournée toujours du même côté

  • Coliques

  • Reflux

  • Troubles du sommeil

  • Troubles de la succion

  • Pleurs

  • Troubles moteurs,

  • Troubles de l'apprentissage, etc

  • Freins restrictifs buccaux 

 

Qu'est ce qu'un frein buccal restrictif ?

 

Un frein buccal est une corde de tissu, non musculaire, qui se situe dans la bouche et qui empêche la structure de fonctionner correctement.


On en trouve à trois endroits :

  • Frein de langue

  • Frein de lèvre

  • Frein de joue

 

Les symptômes d'un frein restrictif buccal (langue, lèvre)?

 

Symptômes chez la mère :

  • Allaitement douloureux

  • Crevasses

  • Saignements

  • Mauvaise prise du sein

  • Engorgement, mastite

  • Déception, culpabilité face à cet allaitement compliqué

  • Sensation d'être tout le temps en train de donner le sein

  • Allaitement possible qu’avec des bouts de seins

Symptômes chez le bébé:

  • Mauvaise prise de sein (n'ouvre pas assez la bouche, mauvais placement de la lèvre souvent pincée, mâche ou mord le sein)

  • Mouvement excessif de la mâchoire

  • Creusement des joues excessif lors de la succion

  • Tête longtemps, souvent > à 30 minutes. S'endort au biberon ou au sein

  • Perte de lait par les commissures des lèvres

  • Cloques (ampoule) de succion sur la lèvre

  • Bouche souvent ouverte

  • Reflux, coliques

  • Rot et hoquet excessif

  • Langue blanche (= langue de lait)

  • Bruit de claquement pendant la succion

  • Ne garde pas la tétine en bouche

  • Pointe de la langue en forme de coeur

  • Aplatissement du crâne

  • Conjonctivite (frein de joue)

  • Pleurs fréquents et inexpliqués

Les conséquences d'un frein buccal restrictif ?

Langage

Un frein de langue restrictif empêche la langue de se mouvoir, ainsi certains sons sont impossibles à faire pour un enfant qui n'arrive pas à lever la langue.  Dans tous les troubles du langage, il est important de vérifier la présence ou non de freins restrictifs buccaux, notamment celui de la langue mais aussi de la lèvre.

Allaitement

C'est souvent parce que l'allaitement se passe mal que l'on découvre la présence de freins restrictifs.

Un frein de langue trop court va bloquer le mouvement que la langue est censé faire sur le mamelon. Ainsi, la succion ne sera pas efficace, et la stimulation sera trop faible. Le nourrisson aura du mal à rester au sein, et se fatiguera vite de têter. 

Le sein n'étant pas correctement drainer, la mère pourra ressentir des douleurs, des engorgements et la prise au sein n'étant pas bonne des crevasses risquent d'apparaître.

Le frein de lèvre empêche la bonne prise au sein, en effet la lèvre supérieure aura tendance à rentrer et n'épousera pas complètement le sein. L'effet ventouse n'aura pas lieu. L'enfant se fatiguera donc et la succion sera moins efficace voire inefficace.

Un bébé qui tête mal se fatiguera, devra donc être mis au sein plus fréquemment car il ne sera pas rassasié, et sa prise de poids sera lente. La mère risque de produire de moins en moins de lait face à cette mauvaise stimulation.

Dentition et palais

C'est la langue qui modèle le palais. Si la langue ne peut appuyer sur le palais, on aura un palais plus étroit, éventuellement creux. Un palais qui n'est pas élargi par la langue va donc donner un os maxillaire petit et les dents n'auront pas assez de place. Avant de mettre un appareil dentaire, il convient de vérifier la présence de freins.

Concernant le frein de lèvre, il a aussi son rôle dans la dentition, premièrement s'il s'insère bas sur la gencive il peut provoquer un espace inter incisives communément appelé "les dents du bonheur", deuxièmement c'est aussi parce que la lèvre bouge qu'elle vient stimuler la face antérieure du maxillaire supérieur et permettre son agrandissement. Dans les cas de petite mâchoire d'en haut, il est indispensable de vérifier aussi la présence ou non de frein de lèvre restrictif.

Troubles ORL

Dans les cas de freins restrictifs buccaux, un enfant ouvre la bouche et respire par celle-ci et non par le nez. La respiration buccale augmente le risque de fatigue mais aussi de troubles ORL comme les angines, les otites, ainsi une hyper-activité, une augmentation des troubles DYS.

Troubles de la déglutition

Lorsque vous donnez une cuillère de purée à votre petit, c'est grâce à sa lèvre qu'il va racler l'intérieur de la cuillère. Une lèvre fixée par un frein restrictif va empêcher ce mouvement et la cuillère sera toujours à moitié pleine. Les parents ont alors le réflexe de lever la cuillère pour la racler sur la lèvre de l'enfant et ne pense donc pas qu'il y a un problème.

Lorsque les aliments sont dans votre bouche, c'est votre langue et vos joues qui vont travailler et guider le bol alimentaire. Une langue serrée rend la déglutition plus compliquée et le risque de fausse route est plus important.

Les repas semblent interminables aux parents, les enfants fatiguent souvent et ne terminent pas leurs assiettes. 

Troubles musculo-squelettiques

Torticolis, syndrome de Kiss, troubles musculo-squelettiques et indirectement aplatissement du crâne sont des symptômes associés aux freins restrictifs buccaux. Un frein étant un résidu embryologique de la ligne médiane il semblerait qu'il puisse perturber l'axe du corps et provoquer des tensions asymétriques.

Troubles digestifs

Un bébé avec des freins restrictifs, ne peut effectuer une bonne succion. Il aura donc tendance à avaler plus d'air, et du lait coulera par les commissures des lèvres, car il ne peut pas créer une belle ventouse. Ceci va lui provoquer plus de rôts, de gaz, de coliques et de reflux.

Comment enlever un frein : la freinotomie ou freinectomie ?

Pour enlever un frein, cela s'appelle la frénectomie ou frénotomie. Il existe deux méthodes : le ciseau ou le laser.

Dans les deux cas, cela ne prend que quelques secondes à deux minutes, et les résultats sont équivalents.

Ce n'est pas ou très peu douloureux pendant mais aussi les jours qui suivent.

Il est indispensable de consulter un professionnel formé spécifiquement aux freins. Il est très courant de recevoir un bébé en consultation d'ostéopathie à qui on a "coupé le frein" à la maternité ou ailleurs et que cela ne soit pas suffisant. Il faut alors procéder à une nouvelle intervention. Pour éviter cela, nous vous conseillons de consulter directement quelqu'un de spécialisé dans les freins buccaux restrictifs (votre ostéopathe pourra vous donner des noms).

Quand consulter son ostéopathe quand on a un frein de langue ou de lèvre ?

Avant tout, il est indispensable de consulter un ostéopathe ayant suivi une formation sur les freins buccaux restrictifs.

En effet, lors des études d'ostéopathie leur prise en charge n'est pas du tout abordée. Il est donc indispensable de consulter quelqu'un ayant suivi une formation complémentaire (c'est le cas de votre ostéopathe Marjorie DIEULEFET)

La consultation d'ostéopathie : la détection

Lors d'une consultation, votre ostéopathe va regarder dans la bouche de votre bébé et va entre autre vérifier si votre enfant présente un frein de langue, et/ou de lèvre, et/ou de joue.

Si ces freins sont restrictifs, votre praticien va vous conseiller de le faire enlever et vous donnera les adresses de professionnels compétents.

Votre ostéopathe va travailler sur les freins mais aussi sur tout ce qui perturbe la fonction de la bouche, de la succion, etc.

Dans cette même consultation, il va vous expliquer la procédure, les exercices à faire avant et après; pour préparer votre bébé à ses exercices et pour l'apaiser après la frénectomie vous pouvez pratiquez le peau à peau, le portage, les massages bébé, lui faire prendre un bain chaud.

La consultation d'ostéopathie post-freinectomie :

Il est recommandé de consulter un ostéopathe :

  •  J3 et J10 après l'intervention,

  • puis 1 mois après l'intervention

Cela va avoir pour but de vérifier la cicatrisation, de travailler sur les tissus (la langue, la lèvre), de revoir avec vous les exercices nécessaire a la bonne cicatrisation. Votre ostéopathe va également travailler sur le palais, les cervicales, le crâne ou tout autre structure susceptible de générer des tensions.

 

A quel âge subir une frénectomie ?

Il n'y a pas d'âge pour subir une intervention sur les freins, même adulte. Mais bien entendu si l'intervention a lieu tôt les répercussions sur le palais, la face, les cervicales et le reste du corps seront moindres.

freins restrictifs buccaux et ostéopathie
ostéopathe freins restrictifs
frein restrictif et ostéopathie
bottom of page